La dis-connexion par sur-verse expliqué

Nous parlons souvent sur le forum de la dis-connexion  par sur-verse ou lame d’air, qui est obligatoire sur les installations d’eau de pluie et sur les installations de chauffage de puissance supérieure a 70KW, beaucoup de personnes ne comprennent pas réellement ce type de dis-connexion, alors je vais l’expliquer ici avec une image a l’appui, malgré qu’elle soit de mauvaise qualité.

La disconnexion de type AB expliqué

Dans ce premier  cas il s’agit d’un remplissage de circuit de chauffage de très grande puissance, donc la dis-connexion basé sur lame d’air est obligatoire, comme nous pouvons le constater l’arrivée d’eau est le point le plus haut de la citerne de remplissage.

En cas de surpression dans le réseau, les électrovannes, s’ouvrent pour que cette surcapacité revienne dans cette citerne qui va absorber ce surplus d’eau.

Puis environ 15cm sous le remplissage nous trouvons le trop-plein, en cas de surpression dans le réseau le surplus d’eau est évacué par ce trop-plein afin d’éviter tout contact physique, entre l’eau du chauffage et celle déjà présente dans le tuyau de remplissage.

Lorsque la pression du réseau deviens faible, les pompes de remplissage se mettent en route pour envoyer de la pression dans le réseau, les clapets anti-retour évitent que l’eau puisse revenir dans la citerne parce que les pompe ne sont généralement pas munies de ces clapets.

Ce réservoir de remplissage, doit avoir un niveau minimum d’eau qui est surveillé par un flotteur, si le niveau deviens inférieur a cette limite l’électrovanne de remplissage s’ouvre afin d’ajouter de l’eau au réservoir, c’est le même principe de la chasse d’eau.

Le vase d’expansion permets d’amortir les coups de bélier lors de la mise en route des pompes, et autres variations ponctuelles des circuits, mais n’est pas une solution suffisante pour absorber les surplus crées lors de la chauffe, d’où la nécessité d’avoir un vase d’expansion ouvert qui est aussi une des principales fonctions du réservoir.

Exemple de disconnexion de type AA

Voici un exemple que la majorité d’entre nous connaissons, le groupe de sécurité est bien muni d’une disconnexion par sur-verse de type AA. Observez  bien l’image ci après.

Lorsque le groupe de sécurité coule, l’eau tombe dans le gobelet du siphon tout en gardant une lame d’air. Si les égouts se bouchent l’eau va remonter  et déborder du gobelet du siphon, sans donner la possibilité aux bactéries de passer dans l’eau potable.

5 (100%) 1 vote

Une réflexion au sujet de « La dis-connexion par sur-verse expliqué »


  1. Ptain.

    sacré merdier que vous avez la…………

    ne croyez vous pas qu’un simple robinet depuis l’eau froide suffirais?

Répondre à brad Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.