Le métier de plombier expliqué

Vous envisagez de devenir plombier? Lisez cette page qui vous sera très utile.

Vous étés jeune et vous désirez vous orienter vers le métier de plombier, cette formation est accessible en fin de 1er cycle des collèges de l’enseignement secondaire.

Vous avez déjà une formation et vous voulez vous reconvertir dans la plomberie? Cette page est pour vous. Lisez avant de vous décider.

Le diplôme de plombier, englobe généralement les métiers suivants:

  • Monteur en installations thermiques
  • Monteur en plomberie chauffage
  • Plombier chauffagiste
  • Plombier sanitaire
  • Ouvrier professionnel niveau II en installation thermique et sanitaire.
  • Des spécialisations dans un métier spécifique peuvent aussi rentrer dans le métier de plombier.

La profession

L’installateur en thermique et sanitaire réalise des installations de chauffage central et de sanitaire. Les travaux qui lui sont confiés concernent aussi bien des installations neuves, dans des immeubles neufs ou anciens, que la modification d’installations existantes.

Il prépare, assemble, fixe et pose tous les éléments nécessaires à la mise en place:

  • Des dispositifs de chauffage central, d’un équipement sanitaire.
  • D’une installation de production et de distribution d’eau chaude sanitaire.
  • De ventilation mécanique contrôlée (VMC) individuelle.

Il effectue le raccordement, le réglage et la mise en service de ces dispositifs. Il procède également aux réparations éventuelles de divers éléments défectueux. Dans tous les cas, il applique les règles professionnelles et réglementaires (gaz, électricité…). Lorsque le dépannage à réaliser porte sur les appareils de production de chaleur (chaudière, chauffe-bain…), il est confié à un spécialiste.

Les conditions de travail

L’installateur en thermique et sanitaire travaille essentiellement, dans des locaux clos et couverts. Il exerce presque exclusivement sur chantier, où il intervient fréquemment en même temps que d’autres corps de métiers (électriciens, maçons, plâtriers, peintres…). Il intervient parfois dans des locaux, en présence des clients ou des occupants.

L’activité comporte des déplacements (changements fréquents de chantier), les horaires sont en général réguliers, sauf dans les opérations de dépannage qui peuvent entraîner des dépassements.

Sur les chantiers, il pourra être amené à travailler seul, en complète autonomie d’exécution. Il travaillera le plus souvent à partir de consignes verbales, accompagnées de plans définissant les implantations des appareils et les diamètres des tuyauteries.

Les qualités indispensables pour devenir plombier

  • Facilité d’adaptation, savoir s’intégrer en clientèle ou en équipe de toutes origines ethniques.
  • Avoir l’esprit d’analyse, être capable de conseiller et d’écouter, être autonome.
  • Être organisé et ponctuel être méthodique et aimer la rigueur.
  • Avoir le permis de conduire et être apte a se déplacer.
  • Après la formation le plombier doit:
    • Lecture et compréhension des plans, schémas et notices techniques.
    • Tracer les emplacements des appareils et le parcours des tuyauteries.
    • la connaissance parfaite des mécanismes de la circulation des fluides.
    • Façonner la tuyauterie et effectuer des soudures et des connexions (souvent sur plusieurs types de tubes.
    • Assurer l’étanchéité des canalisations et vérifier le bon fonctionnement des appareils ou installations.
    • Détecter les fuites et dégorger les canalisations d’évacuations.
    • Savoir faire face aux pannes de divers types.
    • Être capable de s’organiser en fonction d’autres corps de métiers lors des interventions communes.
    • Connaitre et appliquer les normes de sécurité et de conformité.
  • Évolution possible dans ce métier:
    • Chef de chantier.
    • Contremaître.
    • Conducteur de travaux.
    • Monteur en installation thermique.
    • Plombier zingueur.
    • Technicien de chantier en plomberie.
  • Les inconvénients du métier :
    • Positions de travail souvent inconfortables.
    • Travail très salissants souvent au contact des égouts.
    • Manutention lourde et abondante.
    • Interventions en de hors des horaires normaux.
    • Interventions dans l’urgence, ce qui empêche une bonne installation de l’intervenant.

Le salaire du plombier

Contrairement a ce qui pensent certaines personnes, les plombiers ne sont pas des médecins, ils ne gagnent pas des salaires astronomiques, ils varient selon la capacité de chacun de la manière suivante.

  • Le salaire minimum d’un plombier débutant démarre a hauteur du smic.
  • Le salaire d’un plombier de niveau moyen avoisine les 2000€/mois net
  • Le salaire d’un indépendant peut varier en fonction des saisons, de l’activité générale, des périodes de vacances, de la zone géographique ou de la concurrence. Ainsi, ils peuvent évoluer entre 0€ et 4500 € par mois.
4.3 (86.67%) 3 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.