Ballon de surpresseur sans vessie ni membrane, simple et efficace

Certains d’entre nous, ont recours aux forages d’autres on recours a l’eau de source ou de puits, dans certains cas on récupère aussi l’eau de pluie.

L’utilisation la plus courante de cette eau requiert de la pression afin de permettre une utilisation optimisé, c’est le cas des cabinets de toilettes qui requièrent de la pression pour se remplir, l’arrosage au tuyau, ou encore l’arrosage automatique.

Des bactéries naturellement presentes dans l’eau, peuvent se développer au contact de l’air, pour cette raison ce type de systeme est strictement interdit dans les installations d’eau potable.

Co-habitation du systeme

Dans le cas d’utilisation des réservoirs a vessie, de gestionnaires, ou de suppresseurs, il n’es pas possible d’utiliser des réservoirs sans membrane qui sont incompatibles avec tout type de systèmes gonflables.

Mise en pression de l’eau

Pour avoir de l’eau sous pression il est strictement indispensable de la faire monter a une hauteur importante afin de créer cette pression par gravité, c’est le principe des châteaux d’eau dans les réseaux publics.

Il est aussi possible d’utiliser des pompes pour crer cette pression, toutefois dans ce cas, il est indispensable d’utiliser des systèmes permettant d’amortir les coups provoqués par le démarrage et l’arrêt des pompes..

Sur les réseaux publics qui desservent beaucoup d’utilisateurs, ces coups ne sont quasiment pas ressentis car le débit est quasi permanent et les pompes sont hautement sophistiquées et ont des vitesses modulables qui varient en fonction de la pression de sortie .

Sur des petites installations de type petit collectif ou individuelles, on utilise des réservoirs sous pression pour amortir ces coups et diminuer le nombre de démarrages des pompes.

Le systeme sans vessie

Le schéma que je propose ci dessous remplace ce ballon a membrane par un ballon sans membrane qui fonctionne parfaitement et ne requiert aucun entretien, il suffit de l’approvisionner constamment en air.

Le câblage électrique  dépend des options  que l’on installe, ici nous ne parlons pas de la partie électrique qui est un sujet a part.

schéma  de ballon sans vessie

Les fils d’alimentation passent par le pressostat, avant d’aller a la pompe, la pression est réglable sur le pressostat.

Dans ce cas précis nous arrivons a avoir environ 65 litres d’eau entre deux démarrages de la pompe avec une pression minimale de 1,5 bars et maximale de 4 bars sur un ballon d’une capacité de 200litres

Inconvénients du système

Ce système ajoute de l’air dans l’eau, la quantité d’air est assuré par la presence du purgeur automatique a mi hauteur sur le reservoir.

Toutefois dans certains cas il est possible que de l’air sorte par le tuyau de d’utilisation, ce qui cause un inconfort a l’utilisateur, pour contrer cet inconfort il est possible de séparer l’air de l’eau avant de l’envoyer vers l’utilisation, en suivant le schéma suivant.

Purgeur de ballon

Dans cette image ci-dessus il est indiqué que le tuyau doit être en position horizontale, mais d’autres type de configurations sont possibles, il est même possible d’utiliser un séparateur d’air du commerce.

Fonctionnement

Dans ce cas précis, ce ballon est installé avec une pompe émergé dans un puits, donc il est très simple d’injecter l’air nécessaire au ballon comme on peut le constater dans le petit schéma a droite de l’image « les trous de Ø3mm« .

Exemple de ballon sans vessie

Maintenance

Pour ces qui sont sceptiques sur l’utilisation de ce système, je confirme qu’il fonctionne bien.

L’équilibre air-eau correspond a 50% air et 50% eau pression ambiante.

Si la quantité d’eau diminue progressivement entre les démarrages de la pompe, il suffit de couper l’alimentation électrique de la pompe et vider le ballon complètement afin de refaire l’équilibre air-eau.

Si le problème persiste vérifier l’étanchéité a l’air de tous les composants et orifices du ballon en partie supérieure du ballon réservoir.

Les schéma de branchement électrique se trouvent dans la page suivante.

17 réflexions au sujet de « Ballon de surpresseur sans vessie ni membrane, simple et efficace »

  1. Avatar

    Bonjour, ballon inox pression
    pour quelles raisons ne doit-on pas utiliser ce système pour une eau potable?
    Si la cuve est en inox quel est le problème?
    Cdlt

  2. Xavier

    ce n’est pas le ballon lui même qui est incompatible avec l’eau potable, c’est le principe de fonctionnement.
    Il prends de l’air dans le puits ou forage, pour l’injecter dans le ballon, cet air aspiré dans le puits, est supposé impur… , le développement de bactéries est possible, particulièrement si le ballon est installé dans un local chauffé.

  3. Avatar

    bonjour,
    ne suffirait-il pas de coupler ce dispositif avec un système de filtration/potabilisation? comme on le ferait de tte façon sur une installation d’autoconsommation (forages, puits, eau de pluie etc)?
    Le principe me semble juste incomplet; pas forcement incompatible…
    cdlt

  4. Avatar

    Bonjour,
    Est il possible de développer au sujet de l’arrivée d’air, je n’ai pas tout saisis
    Merci d’avance

  5. Avatar

    Rebonjour,
    Est il possible d’avoir des informations également sur le raccordement électrique ?
    Schéma ou autre.
    Merci
    Simon

  6. Briconaute

    @Madec-Simon Dés que j’ai un peu de temps je fais un schéma plus lisible et mieux détaillé, puis je mettrais a jours la page avec les explications qui vont avec.

    Edit = Page mise a jour avec un schéma plus explicite, n’hésitez pas si vous avez besoin d’un complément d’information.

  7. Avatar

    Super, merci pour la mise à jour.
    Pour le côté électrique au niveau de l’alimentation de la sécurité et du pressostat est il possible d’avoir un schéma électrique ?
    Désolé de poser autant de questions!
    Simon
    Ps : merci pour la réactivité

  8. Avatar

    Superbe schéma et excelente description, merci pour cette publication.

  9. Avatar

    Bonjour et il possible d utiliser un ballon sans vessie avec un motopompe thermique de surface ?
    Merci de votre réponse

  10. Briconaute

    Et comment vous arrêtez le moteur et le redémarrez quand nécessaire.
    Puis le motopompe thermique, aspire t-il l’eau?

  11. Avatar

    Bonjour
    si je comprend bien ce système, le réservoir sans vessie est rempli d’air a une pression de 1.5 bar, lorsque l’on rempli d’eau via la pompe, l’air ce compresse jusqu’à ce que le « contacteur a pression » coupe la pompe. lorsque l’on ouvre le robinet, la pression d’air fait pousser l’eau dans le robinet.
    est bien ça que le fonctionne ?
    merci de votre retour

  12. Briconaute

    Bonjour Calse.

    A l’origine, la cuve est seulement remplie d’air a pression atmosphérique.
    A chaque démarrage de pompe , de l’air est envoyé au ballon cet air est prélevé dans le puits ou forage dans la portion de tuyau entre les deux clapets, le trous de 3mm permettent a l’eau de sortir pour être remplacé par de l’air.

    Avec la pression crée par la pompe l’air va se comprimer (vu que l’eau ne se comprime pas) lorsque la pression reglé au pressostat est atteinte la pompe se coupe, le ballon est alors rempli d’air en partie supérieure et d’eau en partie inférieure, la portion de tuyau (entre les deux clapets) dans le puits se vide pour apporter encore de l’air.

    Le purgeur a mi-hauteur sur le ballon joue l’équilibre entre quantité d’air et d’eau, si la quantité d’air deviens importante dans le ballon il sorts par ce purgeur automatique.

    Lorsqu`on ouvre les robinets, l’air se décomprime et pousse l’eau, donc la quantité d’eau dans le réservoir diminue ce qui fait chuter la pression, quand la pression atteint le seuil réglé sur le pressostat la pompe démarre a nouveau.
    ça fonctionne parfaitement aussi bien qu’avec un ballon vessie et en plus il n’y a quasiment pas besoin d’entretien.

  13. Avatar

    Bonjour
    J’ai ce type de ballon chez moi, mais je trouve qu’il se vide très vite et que cela fait déclencher trop souvent la pompe ce qui est mauvais pour elle.
    j’ai vidé le réservoir, puis ouvert la valve d’air située en haut du ballon pendant 2H pour le remplir d’air.
    Est ce le bon procédé pour éviter des démarrages trop fréquents de la pompe?
    Merci d’avance
    Alain

  14. Avatar

    bonjour
    je souhaiterai obtenir de l’aide s’il vous plait concernant un problème de pression dans mon reservoir de 500 l sans vessie ( pauchard )
    la pompe n’est pas immergée mais dispose d’un système anti retour
    un tuyau est plongé dans mon puits et dispose d’une crépine ( visible à 1,50 sous la surface
    la pression de dépasse 1,7 bar
    après une vidange à 90 pour cent de mon réservoir la pression stagne et la pompe continu de fonctionner . J’ai changé le pressostat et le mano mais rien y fait .Je ne sais pas quoi faire ni penser
    Merci pour votre aide
    Cordialement
    Antoine

  15. Le bricoleur

    Il y a plusieurs possibilités.

    • Soit la pompe n’est pas correctement amorcé et ne pompe pas suffisamment pour faire monter la pression.
    • Soit votre pressostat n’est pas correctement branché au niveau electrique ou alors il y a un dysfonctionnement au niveau du mécanisme.
    • Soit l’orifice ou est branché le thermostat est bouché et empêche la pression d’arriver au mécanisme.

    Le mano n’a rien a voir pour le fonctionnement de la pompe et du systeme en général, son role se limite a informer l’utilisateur de la pression contenue dans le circuit (ou portion de circuit) ou il est raccordé.
    Pour info: je règle toujours les pressostats pour le déclenchement de la pompe a environ 1.5bars (pression basse) et pour qu’elle s’arrête a 4bars (pression haute).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.