Le réglage de la chaudières sans régulation

AquastatL’aquastat est le thermomètre de la chaudière, il est généralement installé sur le corps de chauffe et coupe le brûleur une fois que la température réglé est atteinte.

Ensuite lorsque l’eau du retour des radiateurs pénètre le corps de chauffe et le refroidi, l’aquastat envoi alors le courant vers le brûleur afin que ce dernier se rallume pour produire a nouveau jusqu’à que le corps de chauffe atteigne a nouveau la température programmé.

Particulièrement sur les chaudières anciennes, l’aquastat est le seul point de réglage de l’installation, plus il fait froid et plus on augmente la température de production et l’inverse lorsque la température extérieur s’adoucit.

L’idéal serait d’adapter l’aquastat de votre chaudière pour en augmenter le rendement.
Si votre chaudière est ancienne et est munie d’un aquastat, on peut prendre pour exemple ces consignes pour régler ses températures.

  • 50° de octobre à novembre
  • 70°C de décembre à février
  • 60°C de mars à avril
  • 50°C de mai à juin.

Sur installations avec une vanne de mélange, le réglage de la température allant vers les radiateurs se fait sur la vanne.

Sur les chaudières plus modernes il n’y a plus d’aquastat, le réglage de la température se fait grâce a la régulation intégré ou séparé, et la mesure de cette température se fait grâce a une sonde plongé dans le corps de chauffe.

Dans ce dernier cas, la production est mieux maitrisé, si la régulation a une sonde extérieure elle va anticiper le refroidissement des locaux, donc elle va augmenter le température de départ avant que les besoins dans les locaux se fassent ressentir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.