Les poêles à pétrole – Attention danger

Comme chaque année l’hiver et le grand froid arrive, c’est le moment d’avoir des systèmes de chauffage en parfait etat de fonctionnement et s’équiper des chauffages d’appoint.

Certaines enseigne de bricolage profitent de ces périodes pour vendre des chauffages d’appoint, notamment des poêles à pétrole sans vraiment se soucier d’informer les consommateurs sur des dangers d’utilisation de ces chauffages a l’intérieur des locaux.

Le pétrole combien ça coute?

Le carburant pour ce type d’appareils peut varier selon sa qualité, la contenance de l’emballage et sa marque, j’ai personnellement constaté dans plusieurs enseignes un prix compris entre 1,15€/litre et 2,20€/litre, ceci en région parisienne.

Lors de ma tourné dans les magasins, je n’ai constaté aucune mise en garde concernant ce type de chauffage d’appoint malgré les risques d’utilisation que cela comporte, si les règles de sécurité ne sont pas correctement respectés.

Quelques règles basiques a respecter

Ce type de chauffage doit être utilisé en chauffage d’appoint et nullement comme mode de chauffage principal.

Lors de la combustion ces appareils dégagent du monoxyde de carbone, du gaz carbonique, des oxydes d’azote et du dioxyde de souffre, ces gaz issus de la combustion sont néfastes pour l’être humain, ils sont à l’origine de maux de tête ainsi que de problèmes respiratoires (asthme, allergie) voire même d’intoxications causant la mort sans aucun symptôme préalable.

Premièrement il faut savoir que les appareils exigent une ventilation capable de renouveler l’air de la pièce 3 fois par heure, donc pour une pièce de (40m³) il faut une ventilation de 120m³/heure.

Pour information: il suffit de se repérer par les ventilations gaz et comparer avec la puissance de votre appareil.

  • Puissance de l’appareil | Section minimum de l’aération:
  • Inférieur a 23 kW | Surface = 50cm²
  • Supérieur à 23 kW
  • Supérieur à 35 kW
  • Supérieur à 50 kW

Règles d’utilisation

Pour utiliser ces type de chauffage d’appoint il faut que la pièce réponde au condition suivantes.

  • Le poêle doit être placé dans un endroit dégagé, sur une surface plane et stable, à plus de 1m de tout mobilier ou matériau susceptible d’être combustible.
  • Ne jamais utiliser d’autres carburants que celui préconisé par le fabricant.
  • Ne jamais utiliser ces type de chauffage dans des pièces inférieurs a 40m³, soit environ 16m².

Bien sur les fabricants on équipé ces appareils de détecteurs de gaz qui éteignent l’appareil si l’air ambiant devient pollué. Mais cette mesure est-elle réellement efficace?

Personnellement je crois que la réponse est non. Les gaz de combustion sont plus légers que l’air ambiant et vont rester en suspension d’ans l’air, comme le détecteur est lui intégré a au poêle il faut que la pièce soit complétement remplie d’air pollué avant que le détecteur ne coupe la flamme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.