Comment détartrer la cuvette des toilettes

Certaines sont sales, certes… mais ce n’est pas générale, certaines sont seulement attaqués par le calcaire.

Imaginez vos amis qui viennent a la maison et qui se servent de vos toilettes, quelle impression vont-ils avoir en voyant que votre cuvette des toilettes présente une grosse crasse de couler marron tout au fond du siphon.

Bien que cela ne soit pas évident a enlever il y a tout de même des solutions, certains le font avec du vinaigre, d’autres avec de la soude caustique, d’autres avec du jus de citron pressé, bref plusieurs solutions non polluantes existent, mais que vallent-elles?

fond de la cuvette noirci

C’est malheureux a dire mais de nous jours il n’y a pas encore de solution valable pour effecteur cette tâche sans polluer considérablement.

Comme je suis plombier de métier et la société ou je travaille passe actuellement les contrôles nécessaires pour l’obtention du label écologique, nous avons essayé plusieurs méthode de détartrage et mis a part l’acide chlorhydrique, nous n’avons rien trouvé d’efficace.

Utilisez la version détartrage, écologique.

On peut lire partout sur internet que plusieurs solutions écologiques existent, après, avoir essayé la majorité, je n’ai pas trouvé de produit miracle.

J’ai essayé le bicarbonate de soude de plusieurs manières, sans toutefois obtenir un résultat satisfaisant, il peut être judicieux de l’utiliser au moins une fois par semaine avec de l’eau chaude ou du vinaigre chaud, dans tous les appareils sanitaires, il permets de conserver des appareils sanitaires étincelants mais ne détartre pas et dans les canalisations il ne débouche pas mais lute contre les engorgements. C’est donc un produit a utiliser a titre préventif.

J’ai utilisé d’autres produits du commerce, comme le viakal, antikal, cilitbang etc… le plus efficace contre le tartre est le domestos, mais qui ne réponds toujours pas, a nos besoins professionnelles.

J’ai aussi essayé le vinaigre qui reste la solution écologique la plus efficace.
Enlever a l’aide d’une éponge, toute l’eau contenue dans la cuvette des toilettes.

Versez un ou deux verres de vinaigre blanc chaud mais non bouillant dans la cuvette et laissez agir le toute une nuit, puis rincez a l’eau claire…..(Il est aussi possible d’ajouter une ou deux cuillères de poudre de bicarbonate avant le vinaigre afin de le faire mousser…). Répétez l’opération a plusieurs reprise si nécessaire.

Lorsque un entretien régulier est fait, nul besoin d’utiliser des produit hautement toxiques, les solution écologiques font largement l’affaire, mais pour cela une condition est a respecter. Il faut le faire souvent avant que l’entartrage soit important.

Le détartrage non écologique mais efficace

  • Munissez vous de une bouteille d’acide doux, que vous achèterez dans un magasin de bricolage pour moins de deux euros,
  • enfilez des gants de ménage, protégeant aussi l’avant bras
  • d’une éponge.

Avant toute autre chose prenez soin d’éloigner toute personne a proximité, et ventilez efficacement les lieux… Ne respirez pas les vapeurs de l’acide c’est très toxique.

A l’aide de l’éponge pompez l’eau qui est dans la cuvette, puis versez environ 20 cl d’acide dans cette dernière puis laissez agir une dizaine de minutes, puis a l’aide d’une brosse de WC frottez et tirez la chasse d’eau et vous revoilà avec des toilettes tout neufs.

Une autre manière qui permets d’économiser de l’acide et donc de polluer moins, consiste a percer le bouchon d’une bouteille avec un objet pointu, puis faire gicler un petit jet tout autour de la cuvette sous la bride, on peut utiliser un vieux flacon de canard-WC qui a déjà une forme adéquate avec le gicleur pouvant gicler facilement sous la bride.

Le mélange des produits de nettoyage même les plus banales comme l’eau de javel ou le vinaigre, peut dégager des gaz très toxiques, voir même provoquer une explosion.

Attention: Ne mélangez pas les produits chimiques, si le lecteur doit réutiliser un flacon vide ayant contenu un produit chimique, il faut absolument le laver a l’eau claire deux fois, avant de remettre un autre produit dedans.

Détartrage ou remplacement, le plus polluant?

Il faut prendre en considération que le détartrage a l’acide chlorhydrique est vraiment néfaste pour l’environnement donc il faut éviter d’utiliser des tels produits, mais si ont doit remplacer la cuvette par une neuve, c’est certainement plus polluant car imaginez tout le cycle nécessaire pour cette option.

  • Extraction de l’argile, lavage et traitement
  • Acheminement de l’argile vers l’usine
  • Moulage de l’argile et cuisson au four a haute température
  • Emballage et transport du pack WC jusqu’au distributeur
  • Distribution et transport jusqu’au client
  • Mise en place et recyclage de l’ancien WC

Voyez par vous même toutes les étapes nécessaires pour que le pack WC arrive jusqu’à chez vous.

Il est désormais démontré que le remplacement  (aide au choix d’un pack Wc) est bel et bien plus polluant que le détartrage, malgré que ce dernier, implique l’utilisation de produits hautement toxiques, et qu’une fois utilisés ils partent vers les égouts.

Chers visiteurs, les demandes de devis sont gratuites et sans engagement des parties, toutefois ce n'est pas un jeux, si vous n'avez pas l'intention de faire réellement des travaux ne demandez pas de devis, merci de votre comprehension.

7 commentaires à propos de “Comment détartrer la cuvette des toilettes”

  1. Bonjour,

    J’enseigne la chimie, et je voudrais mettre en garde les lecteurs pour éviter des manipulations dangereuses : lorsqu’un produit contenant de la javel est mélangé avec de l’acide, il se produit un dégagement de dichlore. Ce gaz est le premier à avoir été utilisé comme gaz de combat, donc à éviter ABSOLUMENT. Ne pas mettre d’acide dans une bouteille de canard wc par exemple…
    D’autre part, les acides chlorhydrique ou sulfurique ne sont que faiblement polluants. Lorsqu’ils sont très dilués, ils ne posent pas de problème pour l’environnement, ce qui sera vite le cas dans une conduite d’eau de toilettes. Si celle-ci mène à une fosse septique, cela peut tout de même poser des problèmes.
    Cordialement,

  2. j’ai l’impression que le fait de commencer par « j’enseigne la chimie » a pour but de vous rendre légitime a donner précisions… mais vos approximations ont l’effet inverse.
    n’y a t-il pas une contradiction a dire « les acides chlorhydrique ou sulfurique ne sont que faiblement polluants » et « ils ne posent pas de problème pour l’environnement »?
    jusqu’a preuve du contraire, faiblement polluants ne veut pas dire grand chose, mais en tout cas ça ne veut pas dire que ça ne pollue pas… comment en conclure qu’ils ne cause pas de problème pour l’environnement?!
    que veut dire « très dilués »?…

    non seulement le vinaigre blanc fonctionne (pour un particulier ça suffit laaaaaargement!), mais il coute quelques centimes le litre, c’est de très loin le produit ménagé le moins chers.

  3. De nos jours le vinaigre devient aussi un vrais commerce, ont le trouve partout même dans les caisses des magasins de bricolage, il ne mettras pas longtemps a coûter une fortune.

  4. Je ne suis pas prof de chimie mais je sais qu’effectivement tout est affaire de dilution en chimie et donc que oui une fois dilué dans les égouts, la concentration sera infinitésimale donc négligeable.

  5. Bonjour,
    Je rebondis sur les histoires de dilution et de concentration.
    Il est vrai que si une seule personne le fait ça n’aura aucun impact en revanche si tout le monde le fait à moindre concentration, ça peut devenir polluant.
    C’est le même principe que pour les additifs alimentaires ou autres produits, il est précisé que ça respecte les doses journalières recommandées. Mais nous ne consommons pas qu’un seul produit.
    Alors à voir. Je suis chimiste aussi et en tout cas il nous était formellement interdit de jeter les acides, bases ou tout autre produit dans l’évier.
    Et aussi comme ceux qui nettoient leurs cuvettes ne sont pas forcément chimistes je pense que l’on ne calcule pas forcément la concentration que l’on y met.
    Je ne dis pas qu’il ne faut pas le faire, juste que s’il y a une alternative plus saine c’est quand même mieux d’essayer avant.

  6. Je n’enseigne pas la chimie… mais la réaction épidermique d’Atos est semblable à une goutte arrivée sur son bras ; – )

    Il ne faut pas systématiquement prendre peur lorsque l’on parle de chimie, même si il faut être méfiant. Alors quelques mots pour comprendre .
    Nous produisons nous même de l’acide chlorhydrique (HCl – ions Hydrogène et Chlore) dans notre propre estomac pour digérer les aliments.

    Parlons de sa toxicité. Il est dangereux à très forte concentration au delà de 35% de HCl. Dès lors son stockage devient difficile et dans ce cas, ses vapeurs acide sont dangereuses pour les tissus humains. L’acide chlorhydrique vendu pour les particuliers n’est concentré qu’à 10 ou 12% d’HCL. Cela ne veut pas dire qui faut faire n’importe quoi avec…

    Ses dégagements gazeux sont dangereux, d’autant plus si on les combine avec d’autres composés chimiques (javel par exemple). A haute concentration, la manipulation peut être dangereuse, le mélange avec l’eau libère de la chaleur qui entraîne des risques de projection. Donc à haute concentration, on manipule toujours avec précaution. Donc si le fiston ramène de l’acide chlorhydrique du boulot… et bien on est très prudent car la réaction peut-être bien plus violent qu’avec la poudre de décapage habituel.

    Après dilution, que se passe-t-il ? Cet acide fort est totalement dissocié dans l’eau. Ses ions H+ et Cl- sont présents sur terre à l’état naturel.
    Si l’ion Cl- se combine avec du Sodium (NA+), nous obtiendrons un compose NaCl, plus connu sous le nom de chlorure de sodium ou sel de table.
    Alors bien évidement, le rejet à l’égout de grande quantité d’acide chlorhydrique après très forte dilution ne peut être bonne pour l’environnement, mais elle n’est pas toxique.
    Aujourd’hui le vinaigre d’alcool a le vent en poupe pour son faible coût, mais il faut garder en tête qu’il s’agit également d’un mélange d’eau et d’acide (acide acétique ou acide éthanoïque C2H4O2). La plus faible concentration d’acide entraine une plus faible efficacité. Mais il ne faudrait pas avoir l’idée de le rendre plus efficace via des compositions plus concentrées en acide acétique. La dangerosité de cet acide à forte concentration n’est pas à négliger non plus.

    Il n’y a donc pas de produit idéal, mais pas non plus de terribles affreux produits.

    Je n’en dirais pas de même des produits que la plupart d’entre-nous utilisons au quotidien : le produit pour les WC bleu, vert, rouge, orange.
    Il faudrait porter un peu plus d’attention à ces désodorisants, nettoyants, assainissant, etc. Certains contiennent du dichlorobenzène, un composant classé cancérogène possible pour l’être humain et désormais suspecté d’être un perturbateur endocrinien. A long terme, le paradichlorobenzène peut avoir des effets sur le foie, les reins et l’AFSSE préconise son interdiction. « La très forte toxicité sur les organismes aquatiques et la classification cancérigène catégorie 3 incitent à préconiser également une interdiction pour ces usages (blocs toilettes) ».

    Alors à choisir, mieux vaut mettre un choix par semaine un peu de vinaigre ou d’acide chlorhydrique très faiblement concentré dans les toilettes que ces beaux produits riches de promesses et de vrais polluant.

Les commentaires sont reservés aux compléments d'information, pour les questions n'hésitez pas a aller vers le forum →