Quels tuyaux utiliser pour mon installation

Il existe plusieurs sortes de tuyauteries, pour les les installations de plomberie sanitaire ou pour le chauffage. Ici nous allons faire le point sur les tuyaux a utiliser dans les différents cas.

Tout d’abord, il faut savoir que les tuyaux un couronne sont destinés aux installations encastrés pour des raisons d’esthétique.

Pour les installations apparentes il faut impérativement utiliser des tuyaux en barres.

Source de l’image

Le cuivre

Contrairement aux tubes en matière synthétique, le cuivre convient a touts types d’installations, sanitaires, chauffage, air comprimé et fluides alimentaires de tous types, sans oublier les gaz ou il reste incontournable encore de nos jours.

Il est possible d’assembler ce tubes de plusieurs manières toutes les une plus fiables que les autres, de la jonction avec raccords mécaniques et joints plats, aux raccords clipsables, le choix est vaste.

 

L’assemblage plus courante est la soudo-brasage.
Le cuivre est un des matériaux les plus utilisés pour les installations d’eau potable mais aussi pour les installations de chauffage avec sa haute résistance a la pression, et sa facilité de pose ainsi que son esthétique sur installations apparentes, sans oublier sa haute résistance a la corrosion.

Quelques précisions sur les tuyaux PER

Avec le recul, les utilisateurs se sont rendu compte que les installations de chauffage avec des tuyaux PER¹ posent quelques problèmes a savoir:

  • Présence de boues dans les circuits de plancher chauffant au bout de 5 ans.
    • Les Fabricants ont alors inventé le per BAO² pour contrer ce problème
  • Présence de boues dans les circuits radiateurs au bout de 8 ans (environ)
  • Radiateurs acier qui se percent au bout de 10-12 ans
  • Les tuyaux PER (toutes sortes) restent interdits sur les installations gaz et autres fluides inflammables.
  • Dilatation trop importante par rapport a ses concurrents.

Le Multicouche

Le multicouche possède un faible taux de dilatation, proche du cuivre et 7 fois moins important que celui du PER¹.

Nulle contrainte de ce type avec le multicouche qui peut être monté sans « mou dans la longueur », comme disent les professionnels.

Une BAO² efficace contrairement au PER¹, le multicouche est étanche à l’oxygène grâce à son tube aluminium qui forme une BAO².

Or, c’est l’oxygène qui est à l’origine de la formation de boues dans les installations. De plus, contrairement au cuivre, la couche PE-RT intérieure possède un intérieur lisse. Le risque d’entartrage est donc réduit, la perte de charge est elle aussi réduite, pour rester équivalente ou inférieure au cuivre.

conclusion:

Année après année, les installations de chauffage et sanitaires en tubes multicouche restent performantes. Et qui dit performance dit économie d’énergie. Une esthétique réussie Blanc d’origine, le multicouche peut faire l’objet d’installations apparentes esthétiques.

Il peut également se peindre, aussi facilement que le cuivre, pour mieux se fondre dans le décor. Un gain de temps appréciable.

Pour être installé, le multicouche ne nécessite aucune connaissance technique particulière, ni matériel coûteux (type poste à soudure).

¹= Polyéthylène réticulé
²= Barrière anti-oxygène

POLYÉTHYLÈNE, PLYMOUTH ou socarex

Pour faire simple et rapide, ces tuyaux sont destinés aux installations souterraines, ils peuvent être mis en terre directement sans aucune protection, seul les traversés des maçonnerie doivent être gainés. Ce sont les tuyaux privilégiés pour les liaisons entre compteur en limite de propriété et les maisons.

Toutefois il existe divers types de ces tuyaux:

2 (40%) 2 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.