Chaudière a condensation le retour d’expérience

Après les chaudières classiques (haute température) et les chaudières basse température sont apparues les chaudières a condensation.

Je fais ici un bref retour d’expérience concernant une chaudière a condensation d’un de mes proches, sur laquelle j’ai récemment intervenu pour réparer quelques fuites sur les raccordements entre les tuyaux en cuivre avec les tuyaux en PER.

Premièrement j’ai constaté le fameux problème lié aux installations de chauffage en PER, « les boues et l’oxydation des métaux« , tous les joints étaient fuyards au niveau des liaisons PER-cuivre (problèmes déjà abordés ici).

L’acidité des condensats non neutralisés

Ensuite j’ai constaté le problème des condensats, normalement il faudrait les traiter bien que la loi soit légèrement confuse sur le sujet. Il existe des granulés que l’on verse sur les siphons ou réservoirs des chaudières, ces granulés permettent de neutraliser l’acidité des condensats avant des les verser aux égouts.

Dans ce cas précis on peut noter sur le siphon récupérateur l’absence de granulés.

Siphon récupérateur de condensats

Ensuite on peut noter les dégâts causés par l’acidités des condensats, un morceau de tuyau de cuivre a été utilisé pour créer la vidange de chaudière, on remarque que ce tuyau cuivre est complètement bouffé a tel point qu’il s’est fendu.

Fuites sur chauffage

Voici le morceau du  tuyau complètement oxydé plus en détail.

Morceau de tuyau cuivre complètement Oxydé  Cuivre oxydé par les condensats

Et enfin l’intervention fini

Tuyau oxydé remplacé

Retour d’expérience sur la consommation

Bien souvent on nous désinforme au lieu de nous informer, toute méthode est « bonne  » de moment qu’elle fait vendre. Oui certains installateurs disent:

« Oui prenez une chaudière a condensation et vous gagnerez jusqu’à 30% sur votre facture de gaz ou fioul« .

Moi je dirais que c’est vrais et c’est faux en même temps.

Explication:

En théorie une chaudière a condensation permets une économie pouvant atteindre 30%, mais pour atteindre ce pourcentage il est nécessaire de respecter un certains nombre de critères.

  • Il faut que la chaudière tourne a plein regime pour atteindre le rendement maximal.
  • Il est indispensable que le local soit correctement isolé de manière a faire tourner  le chauffage a une température relativement basse.
  • Il est aussi indispensable que l’installation soit correctement dimensionné, pour permettre le fonctionnement des composants a des températures basses.

Si tous ces critères ne sont pas bien remplis, les économies seront plutôt de l’ordre de 10%  et je dirais que même avec ces conditions remplies l’économie n’atteint jamais les chiffres annoncés, par les publicités.

Tout ceci pour vous dire que les publicités sont souvent a prendre avec des pincettes et la meilleure publicité reste encore le partage d’expérience.

Rate this post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.